Racisme : le gouvernement israélien adopte l’allégeance à « l’Etat juif »



11/10/2010 Le cabinet israélien, dominé par la droite, a approuvé dimanche un projet d’amendement controversé contraignant les candidats non juifs à la citoyenneté israélienne à prêter allégeance à « l’Etat juif et démocratique d’Israël ». 

Selon un communiqué du bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu, 22 ministres ont approuvé cet amendement, et huit ont voté contre, dont les cinq du parti travailliste du ministre de la guerre Ehud Barak autorisés à voter « selon leur conscience« .

« Tous ceux qui veulent devenir des citoyens israéliens naturalisés devront déclarer qu’ils seront des citoyens loyaux de l’Etat d’Israël comme Etat juif et démocratique« , a expliqué avant le vote Netanyahu. « L’Etat d’Israël est l’Etat-nation du peuple juif, tout en étant un Etat démocratique dont tous les citoyens, juifs et non-juifs, bénéficient de droits totalement égaux« , a prétendu le Premier ministre.

Des ajouts au texte demandés par Barak et le ministre de la Justice Yaacov Neeman seront examinés ultérieurement, selon le communiqué gouvernemental. Ce projet d’amendement doit encore faire l’objet de trois lectures à la Knesset, où la coalition gouvernementale dispose d’une majorité écrasante de 74 élus sur un total de 120.

Cependant, les Palestiniens vivant dans les territoires occupés (20% de la population) qualifie ce texte de « raciste« , notamment parce qu’il vise les Palestiniens voulant s’installer dans leurs territoires occupés. « C’est un message de Netanyahu et Lieberman (chef du parti ultra-nationaliste Israel Beiteinou) adressé aux Arabes d’Israël dans lequel ils leur signifient qu’ils ont intérêt à bien se conduire« , a déploré Mouhammad Barakeh, député arabe.

Pour Tzipi Livni, chef de l’opposition et dirigeante du parti centriste Kadima, « ce texte affaiblit Israël, ternit son image et inquiète nos concitoyens arabes« . Le ministre travailliste des Affaires sociales Yitzhak Herzog a dénoncé « des relents de fascisme« . Son collègue en charge des minorités, Avishay Braverman, juge que « l’amendement n’a aucune raison d’être, si ce n’est de satisfaire aux arrangements politiques entre Netanyahu et (Avigdor) Lieberman« .

http://www.almanar.com.lb/newssite/NewsDetails.aspx?id=157487&language=fr

2 réflexions sur “Racisme : le gouvernement israélien adopte l’allégeance à « l’Etat juif »

  1. « République Judaïque d’Israël » !
    Le précepte « Israël l’Etat-nation des Juifs » sonne comme un Commandement ethno-religieux, digne d’un pays théocratique, sous-jacent à un interventionnisme tribal et communautaire, se situant aux antipodes de l’Universalisme et de l’Ethique et se ramenant, en réalité, au précepte « Les Juifs – d’abord ! », à la manière du précepte «Allemagne l’Etat-nation des Aryens », inventé par les théoriciens racistes du Troisième Reich, qui fut le fondement de la Shoah ! En vérité, il s’agit d’une nouvelle manœuvre grossière dont le but est de saboter tout traité de paix qui ne soit pas une « Pax israelia » ; d’autant plus que rien n’empêche Israël de se faire appeler , à la manière de l’Iran, « République Judaïque d’Israël » !

    HORCHANI Salah

  2. « Israël l’Etat-nation des Juifs » appartient plus aux Juifs de la Diaspora qu’à ses citoyens non-juifs !

    Tout d’abord, il convient de signaler que définir un État par l’appartenance religieuse ou ethnique du groupe dominant est sans précédent dans l’Histoire et constitue un crime d’Apartheid discriminant entre le groupe dominant et les groupes subordonnés.
    Ensuite, éthiquement, on ne peut pas demander aux réfugiés palestiniens de prêter allégeance à la légitimité d’un État juif, car cela équivaudrait, de facto, à leur demander de prêter allégeance au sionisme qui les a dépossédés de leur patrie, et de se déclarer, eux-mêmes, sionistes. Ainsi, la variable cachée et insidieuse de la nouvelle loi sur la citoyenneté, jointe au précepte de« Israël l’Etat-nation des Juifs », est d’anticiper sur les négociations concernant le Statut des Réfugiés, en rendant, de prime abord, impossible leur retour dans leur patrie. Cela équivaudrait, aussi, de demander aux israéliens non-juifs (musulmans, chrétiens, athées,…) de reconnaître qu’Israël est pour les juifs et qu’eux-mêmes ne sont que des hôtes. Tout cela montre, sans appel, que l’Etat d’Israël d’aujourd’hui est un Etat qui pratique l’Apartheid (cf., aussi, à ce sujet mon article intitulé «L’Etat d’Israël et la pratique de l’Apartheid » : http://www.agoravox.fr/actualites/…/article/l-etat-d-israel-et-la-pratique-de-80085).

    Enfin, de telles lois impliquent qu’ « Israël l’Etat-nation des Juifs » appartient plus aux Juifs de la Diaspora qu’à ses citoyens non-juifs.

    HORCHANI Salah

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s