Tunis


Je reviens d’un court séjour à Tunis  ! Quel bonheur ! L’air est léger ! Les gens souriants et soulagés !

Ils se sont tus pendant toutes ces années. Et ils parlent et parlent et discutent. Dans l’avenue Bourguiba il y a des attroupements avec au centre un orateur. On défile avec pancartes contre l’ambassadeur de France par exemple qui aurait gaffé.

Certains ne savaient même pas ce qui se passait.  Une dame qui vit là depuis trente ans est tombée des nues.
D’autres savaient, mais devaient se taire tant étant grande la peur . Les exactions commises par la famille « régnante » dépassent l’imagination. Si votre maison suscitait  leur convoitise, ils vous la prenaient. Si votre école concurrençait la leur, ils la fermaient. Ils rachetaient des terrains pour une bouchée de pain.

Il y a encore beaucoup de chemin à parcourir. Mais retenez ce nom : Mohamed Bouazizi .  Le jeune homme qui s’est immolé par le feu, désespéré de ne pas trouver les moyen de faire vivre sa famille et qui se faisait harceler par la police. C’est sa mort qui a été de trop. C’est la révolution tunisienne qui a mis le feu au monde arabe depuis trop longtemps opprimé.

Une rue portera son nom à Paris … et à Bruxelles aussi, je l’espère.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s