« Syriens Chrétiens pour la Démocratie » pleure le père Fadi Haddad


« Ne craignez pas ceux qui peuvent détruire vos corps
mais ne peuvent détruire vos âmes »
(Matthieu, 28.10)

Les militants de Qatana, dans le gouvernorat de Damas-campagne, nous ont informé de la mort du père Fadi Jamil Haddad (43 ans), dont le corps portant une blessure à la tête causée par arme à feu, a été découvert près de Droucha, sur la route de Damas à Qouneitra. Il avait été enlevé, jeudi 18 octobre, par des agents de Bachar Al Assad alors qu’il effectuait une médiation à titre humanitaire.

Le père Fadi Jamil Haddad

Le père Fadi Jamil Haddad est né à Qatana en 1969. Après le baccalauréat, il est entré au séminaire de St Jean Damascène, à Ballamand, au Liban. Il en est sorti diplômé, en 1994. Il s’est marié. Il a été ordonné diacre à la Myriamiyeh, la cathédrale de la ville de Damas, par le Patriarche Ignace IV Hazim, puis prêtre en 1995, des mains de Mgr Elias Fakhoury. Il a été nommé curé de la paroisse de Qatana. Il a été enlevé jeudi 18 octobre, avant d’être retrouvé assassiné, une semaine plus tard, à Droucha.

Nous, organisation  des « Syriens Chrétiens pour la Démocratie », nous condamnons avec la plus extrême fermeté ce crime odieux dont a été victime l’un des plus grands patriotes de Qatana. Nous affirmons solennellement que son assassinat ne peut être isolé des agressions commises contre les quartiers chrétiens des villes syriennes, cibles, au cours des jours passés, d’attaques menées par les gangs de chabbiha du régime. Accompagnées de campagnes de désinformation, elles visent à menacer la coexistence pacifique entre musulmans et chrétiens de Syrie, et à semer la discorde et la division entre Syriens appartenant à des ethnies et des religions différentes. Mais le peuple syrien a répondu à ces provocations en faisant montre, à chaque fois, d’une unité renforcée face aux menées de ce régime terroriste et de ses agents contre la cohésion nationale .

Syriens Chrétiens pour la Démocratie

Que Dieu accueille dans sa paix et sa miséricorde éternelle le martyr de la révolution syrienne, le père Fadi Jamil Haddad, et tous les martyrs de la liberté en Syrie.

Vive la Syrie libre et fière.

Le 26 octobre 2012

Syriens Chrétiens pour la Démocratie

source

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s