Syrie : la conférence Genève 2 reportée


DIPLOMATIE – Alors que la conférence Genève 2 devait se tenir le 25 juin, l’émissaire spécial des Nations Unies et de la Ligue Arabe pour la Syrie, Lakdhar Brahimi, a annoncé son report au mois de juillet.

brahimi

Lakdhar Brahimi a annoncé qu’une réunion préparatoire aurait lieu le 25 juin, la conférence Genève 2 étant reportée.Photo : AFP

La conférence Genève 2, une chimère ? C’est la question qui se pose alors que cette réunion internationale, devant réunir tous les acteurs du conflit syrien le 25 juin, a été une nouvelle fois reportée mercredi. L’émissaire spécial des Nations Unies et de la Ligue Arabe pour la Syrie, Lakdhar Brahimi, a en effet annoncé que la conférence ne se tiendrait pas avant le mois de juillet. Le 25 du mois, se tiendra à la place une nouvelle réunion préparatoire.

« Nous allons travailler de façon intensive dans les prochaines semaines et nous nous rencontrerons à nouveau à Genève le 25 juin », a expliqué Lakdhar Brahimi aux journalistes, au terme d’une réunion préparatoire à cette conférence entre représentants russes, américains et onusiens. La future réunion préparatoire se tiendra sous la direction du Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon, a-t-il annoncé. La nouvelle n’est malheureusement pas une surprise et les chefs de la diplomatie française et allemande, Laurent Fabius et Guido Westerwelle, avaient déjà estimé il y a quelques jours que la conférence devrait être repoussée à juillet. « La conférence de Genève demande une préparation soignée, c’est pourquoi il faut du temps », a expliqué Laurent Fabius au micro de RFI mercredi.

Pas d’accord sur les participants

Genève 2, initiée par Washington, aurait été annulée faute d’accord sur une liste des participants, a expliqué mardi le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Guennadi Gatilov. « L’opposition syrienne, contrairement au gouvernement syrien (…), ne voit pas qui va faire partie de la délégation » à la conférence, a-t-il ajouté. De plus, la Russie, les Etats-Unis et l’ONU ne sont pas parvenus pour le moment à se mettre d’accord sur la participation de l’Iran et de l’Arabie saoudite à cette conférence, a expliqué Guennadi Gatilov, précisant que « tout cela doit encore être discuté ».

Une première conférence sur le conflit syrien en juin 2012 avait débouché sur une impasse. Si un plan de transition démocratique avait été trouvé entre les différents participants, il était fondé sur le départ de Bachar Al-Assad. L’annonce du report de Genève 2 fait suite aux révélations de la France qui a affirmé mardi, pour la première fois, que le régime syrien avait bien utilisé du gaz sarin, puissant neurotoxique mortel. Le Royaume-Uni lui a emboité le pas mercredi matin, parlant de preuves « physiologiques ».

source

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s