COUP DE GUEULE – NON LA REBELLION N’A PAS BESOIN D’INTERVENTION NI D’ETRE COMMANDEE !


– EDITO CHRONIQUE – Oui, la rébellion a perdu Qusayr (29 000 âmes). Oui, la rébellion a perdu le village de Khirbet Ghazaleh (6000 âmes). Oui, la rébellion a perdu al-Otaybah (5 000 âmes) et une partie de Jobar à Damas. Mais… oui, la rébellion a pris Inkhril (35 000 âmes). Oui, la rébellion a pris, en deux semaines, le centre et l’est d’une capitale de gouvernorat (Daraa) de 100 000 habitants. Oui la rébellion a pris Bosra al-Sham (36 000 âmes). Oui la rébellion a pris l’immense partie de la campagne orientale de Hama, même si elle y a reperdu du terrain dans la zone de Ma’an. Oui, les médias et alter-médias ont parlé des premiers évènements… et… non, les seconds, bien plus importants, n’ont pas eu un tel suivi. Cela laisse songeur… 73 000 articles référencés sur la prise de Qusayr, au bout de trois semaines, et avec renforts d’avions, de 35 blindés, de légions étrangères, etc… et… 2 ! 2 articles sur la prise par la rébellion, en trois jours, d’Inkhil ! Mais passons !

Au même moment où nos inutiles journaleux se lèchent le postérieur entre eux en rapportant de mêmes inutiles discussions sur l’armement des « bons » dans la rébellion pour écarter « les méchants ». D’inutiles bavardages de la Maison-Blanche où Obama, le Drone-Killer, préfère bien davantage la question afghane avec sa zone stratégique vers les réserves pétrolières d’Asie Centrale que la grande force économique de la Syrie ! Et oui, la Syrie, c’est 1/3 de la production de pistaches dans le monde ! Quoi ? La pistache on s’en fou ?! Et Laurent Fabius, avec sa déclaration sur les armes chimiques… Depuis aout 2012, la Chronique renseigne sur l’usage, avec documentations factuelles, de phosphore blanc : même outil que le régime de Tel Aviv utilisé sur les civils de Gaza (cela en dit longs sur les méthodes une fois de plus très proches entre les deux régimes…). Mais passons !

La Chronique le réaffirme violemment ici ! Dehors les ingérences ! La rébellion n’a pas besoin d’intervention ! Et elle n’a pas besoin d’être redevable à quiconque sous prétexte d’armement bidon et de promesses en l’air ! La rébellion, ce sont 165 000 combattants, dont un peu plus de 6000 jihadis étrangers. Son poids est largement supérieur à celui des derniers loyalistes locaux, dont désormais la domination confessionnelle alaouite n’a plus rien de représentatif de la Syrie (un agrégat de milices dominé par une communauté représentant seulement 10 % de la population… contre une rébellion disparate dotée d’une orientation confessionnelle représentant plus de 70 % de la population…). Les loyalistes ne tiennent plus aujourd’hui que grâce à 19 000 combattants étrangers (et ils continuent d’arriver via le Liban, l’Irak et la Turquie, par bus entiers).

Les récentes batailles de Menagh et la base 17 nous montrent une chose : sans le soutien aérien agaçant pour la rébellion qu’envoie la chasse syrienne à chaque offensive rebelle, la rébellion aurait déjà depuis longtemps mis la main sur ces bases. La rébellion n’a pas besoin d’immenses livraisons d’armes. La rébellion n’a pas besoin d’intervention. Elle n’a pas besoin de la Coalition « Nationale Syrienne », ni du Haut-Commandement de l’ASL, dont Sélim Idriss est contesté (et contestable tellement il est grotesque). Elle n’a pas besoin des influences des Etats-Unis, du Qatar, de la France ou de l’Arabie Saoudite, ces hypocrites prêts à lécher les mocassins de cuir du clan Assad à nouveau… Elle n’a besoin que de 1500 armes de type anti-aérien. Uniquement et seulement cela (et de quelques outils anti-blindés…). Mais la Chronique va surprendre ! Elle s’oppose à ce que l’Occident et les pays du Golfe les livrent, car ils réclameraient des retours ! Et elle est prête à soutenir de telles livraisons par d’uniques forces privées (financements communs d’individus, mécènes privés sans liens avec des régimes, etc…) !

Mais, voila, nos régimes ont eu un clan Assad à leurs pieds pendant 40 ans (intervenant au Liban avec la bénédiction des Etats-Unis, se retirant ensuite du Liban, là encore sous bénédiction des Etats-Unis, abandon de son programme nucléaire en échange d’une visite à Paris, etc…), et changer de chien est toujours difficile pour un maître, qui a besoin d’être sur de son futur compagnon ! Un compagnon qui n’attaquera pas le chat de la maison (Israël) et même le protègera… et ça, il faut l’avouer, hormis les Frères Musulmans, aucun membre de la rébellion ne fera la même chose que ce que le clan Assad a fait !

Mais passons !

par Cédric LABROUSSE
11 juin 2013

source : Ronald Barakat sur fb

2 réflexions sur “COUP DE GUEULE – NON LA REBELLION N’A PAS BESOIN D’INTERVENTION NI D’ETRE COMMANDEE !

  1. envoyé par Iyad :

    Iyad a commenté votre lien.
    Iyad a écrit : « Cet article m’interpelle ! Je suis d’accord que la Résistance (je préfère ce terme à la rébellion) ne demande pas d’intervention mais elle demande des armes comme l’a précisé l’auteur. Cependant, il dit que la Chronique (qui c’est ?) s’oppose à des livraisons d’armes par les occidentaux ou des pays du Golfe mais soutien des mécènes privés?! J’aimerais bien savoir qui sont ces mécènes privés et surtout comment ils vont se procurer des armes modernes de qualité pour les livrer à la Résistance?! Puis je suis un peu curieux de savoir comment l’auteur s’est procuré les chiffres qu’il avance, car il donne des chiffres précis sur le nombre total des combattants (165000), le nombre des « jihadis » (6000) et le nombre des « loyalistes » (19000). D’autre part,en fin d’article, l’auteur tient à semer le doute sur une seule composante de la Résistance, à savoir les Frères musulmans qui selon lui seraient prêts à assurer la sécurité d’Israël! Je n’appartient pas à ce groupe, mais je trouve curieux que tout le monde cherche sa peau à commencer par le Veau Bachar qui a déclaré en oct. 2011 à un journal britannique: « We’ve been fighting the Muslim Brotherhood since the 1950s and we are still fighting with them », soit avant qu’il soit né ou que son père soit au pouvoir. On dirait un message à l’occident qu’ils ont un ennemi commun qu’il est en train de combattre. Voir http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/middleeast/syria/8857898/Assad-challenge-Syria-at-your-peril.html »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s