Monsieur le Ministre, il faut rompre le silence !


Lettre adressée au Ministère de l’Intérieur :Monsieur le Ministre, il faut rompre le silence !

A Argenteuil 3 agressions ont eu lieu contre des femmes musulmanes voilées. Lors de la dernière agression la jeune femme enceinte de quatre mois a été traînée sur cinquante mètres. Elle a perdu son bébé.

Ces faits sont terribles, terribles. Et ils se doublent de circonstances aggravantes : une suspicion de mauvais comportement de la Police, le silence avéré dans les médias, et à ce jour votre absence de réaction.

Monsieur le Ministre, lorsque en octobre 2012 des coups de feu ont été tirés contre la synagogue, vous vous êtes déplacé, vous avez fait des déclarations. Ce geste vous honorait : il portait l’idéal que nous voulons pour notre République, engagée pour la fraternité, solidaire contre la sauvagerie raciste.

Si aujourd’hui vous ne vous prononciez pas face à ce nouveau drame, ce qui ne manquerait pas d’être considéré comme une politique du « deux poids, deux mesures », qu’en serait-il de notre idéal républicain, de cet idéal dont vous vous réclamez ?

Monsieur le Ministre, nous vous interpellons avec d’autant plus d’insistance que nous sommes nous même juifs. C’es parce que nous sommes juifs que lorsque nous assistons à la montée dramatique et souvent orchestrée d’un climat raciste et d’actes racistes visant les musulmans de France que nous sommes confrontés à notre propre histoire. Nous pensons à une époque bien récente lorsque s’affichait complaisamment en France un antisémitisme qui allait devenir meurtrier.

Monsieur le Ministre, surtout, nous vous interpellons face à votre absence de réaction qui peut s’interpréter comme un choix déséquilibré. Ce serait désastreux pour notre République qui n’aurait plus le souci d’être juste, d’être respectueuse de notre belle diversité nationale. Ces valeurs si essentielles, celles qui ont si fortement attiré les parents de certains d’entre nous et qui les ont amenés à affronter les dures épreuves de l’émigration pour devenir français.

Monsieur le Ministre, il n’y aurait pire acte que le silence pour nourrir la défiance et la division dans notre pays. Quelle menace ce serait pour notre avenir, pour notre pays ! Les auteurs des actes ignobles contre les jeunes femmes musulmanes sont peut être les mêmes que ceux qui ont tiré contre la synagogue. Ces actes appellent une réaction aussi solidaire qu’égale. Ils appellent aussi de votre part une condamnation publique et sans équivoque.

Serge Grossvak Maurice Levy Evelyne Reberg Jean Brafman
Jacques Lewkowicz Monica Bernatets Jacques Schweizer Yves Lubranieki Edith Levy Michel Bilis Daniel Ullmann Michel Schlenker Jean-François Marx Martine Spensky Shaul ginzburg

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s