Quelques réflexions sur la thèse des partisans de Bachar (1)


« C’est plus compliqué que ça : tu ne connais rien à la géopolitique du Moyen Orient »

Petite expérience : discutez avec un pro-Bachar, qu’il soit syrien ou pas d’ailleurs, et évoquez avec lui n’importe quel sujet qui critiquerait, même un peu, le gouvernement syrien (crimes, régime dictatorial, moukhabarat, prisons, tortures, les sujets ne manquent pas…). Prenons deux trois exemples simples pour fixer les idées :
– Pourquoi les manifestants sont-ils sévèrement réprimés ?
– Pourquoi le régime pratique-t-il la torture ?
– Pourquoi n’est-on pas libre de nos opinions en Syrie ?
Peu importe en fait, vous pouvez même demander :
– pourquoi Bachar a le cou un peu long ?

Laissez aller la discussion, qui devrait logiquement commencer par un  “c’est plus compliqué que ça”. Au bout de cinq minutes, faites le point sur les points abordés. Vous devriez avoir une liste proche de celle-ci :

Complot mondial.
Les mensonges des médias.
Le sionisme israélien.
L’impérialisme américain.
Les fausses démocraties occidentales.
Le terrorisme fréfro-djihadisto-alqaïdo-salafiste.
Bachar assure l’unité du pays.
Bachar n’est pas un dictateur et il est aimé de son peuple.

Si c’est le cas, arrêtez la discussion avant de vous voir affilié aux premiers éléments de la liste.

Ce systématisme dans les réponses s’explique par la stratégie mise en place par le gouvernement, suivi par les pro-Bachar et qui peut se résumer à :
– La meilleure défense, c’est l’attaque.
– Plus c’est gros, mieux ça passe.

Évidemment, votre question de départ ne trouvera pas de réponse, si ce n’est que ce que vous insinuez par votre question complètement illégitime fait partie d’un complot contre la Syrie, dont vous êtes très certainement partie prenante (je vous avais bien dit d’arrêter la discussion).

Alors, oui, la Syrie a une position géostratégique particulière. Et certes, la géopolitique, c’est compliqué. Et au Moyen Orient encore plus, d’accord. Sauf qu’ici, c’est complètement hors sujet :
Les Syriens sont descendus pour demander plus de liberté et de dignité, pour que cessent les injustices qui les touchent au quotidien. Pourquoi se retrouve-t-on avec une histoire pas croyable de complot mondial, de gangs armés, de salafistes, de sionistes, et de je ne sais quelle autre invention sortie tout droit des mensonges du gouvernement syrien ?
Faire compliqué et faux quand on peut faire simple et vrai sert surtout à ne pas parler des revendications des syriens. Stratégie de diversion pour parler de tout sauf des crimes du régime.

Lire l’article ici

et les parties suivantes là :

http://syrianfacts.wordpress.com/2011/09/04/quelques-reflexions-sur-la-these-des-partisans-de-bachar-2/

http://syrianfacts.wordpress.com/2011/09/04/quelques-reflexions-sur-la-these-des-partisans-de-bachar-3/

http://syrianfacts.wordpress.com/2011/09/04/quelques-reflexions-sur-la-these-des-partisans-de-bachar-4/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s