Commémoration des tués en Syrie en l’Eglise du Béguinage


Dimanche 7 août à 15h.,
commémoration en l’Eglise du Béguinage à Bruxelles
pour tous les tués en Syrie depuis le 15 mars dernier.
Cérémonie avec le curé de l’église du Béguinage, Daniel Alliet
et avec un cheikh musulman
en français, néerlandais et arabe.

 Près de 2.000 personnes ont été tuées depuis le début du mouvement de contestation contre le régime du président Bachar al Assad, le 15 mars dernier, près de 3.000 personnes sont portées disparues (selon l’ONG Avaaz), 26.000 ont été arrêtées à un moment ou à un autre, 12.617 sont toujours en détention et 18.000 ont fui vers la Turquie, selon les dernières estimations.

« Le régime a intensifié ses efforts pour réprimer la contestation avant le début du ramadan » qui a commencé le 1er août.

Les prisons débordent, des écoles et des stades de sport sont réquisitionnés pour y entasser les milliers de manifestants arrêtés. Beaucoup de familles n’osent plus dormir chez elle, de peur des arrestations nocturnes.

Les tirs contre les manifestants continuent, les bombardements aussi.

Faudra-t-il que toute la population soit exsangue avant que la communauté internationale ne réagisse ? Ou laisserons-nous un régime sans scrupule assassiner toute sa population sans réagir, sinon par des condamnations verbales ?

Les forces de sécurité et l’armée continuent de tuer, bombarder, encercler les villes, et le monde reste silencieux.

Quels sont les risques d’une telle situation ?

La population est lasse de laisser tuer pacifiquement ses fils et filles, frères et soeurs, pères et mères sans réagir. Le manque de réaction du monde et des instances internationales pousse la population à s’armer. La Syrie glisse lentement vers une guerre civile qui sera sanglante, tribale et religieuse, alors que l’opposition a réussi jusqu’ici à éviter toutes ces dérives.

La Syrie a été un modèle de tolérance pour toutes ses composantes, mais aujourd’hui le régime joue des différences et des peurs pour les minorités alaouites, assyriennes, druzes et autres d’une domination arabe sunnite, et même islamiste, radicale ou terroriste.

Le Comité Syrien en Belgique pour soutenir la révolution syrienne demande que la Communauté internationale prenne ses responsabilités morales, en actes et non seulement en paroles :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s