Une prochaine guerre pourrait menacer l’existence de l’Entité sioniste ?


Centre Palestinien d’Information

Rapport


Photo: CPI

Lundi 29 novembre 2010

Gaza – CPI

Le vice-ministre israélien de la sécurité, le général en retraite Mitan Filinaï, a dit qu’il y des divisions profondes entre les politiciens concernant la deuxième guerre du Liban, bien qu’elle ait pris fin il y a quatre ans. Ces conflits concernent l’application des conseils donnés ; ils mettent aussi des bâtons dans les roues de ces préparatifs faits pour protéger le front intérieur. En fait, toute guerre à venir fera du front intérieur un vrai terrain de combat, croit-il.

Notre Centre Palestinien d’Information (CPI) a noté l’avis de quelques analystes politiques autour des intentions de l’armée israélienne, concernant les guerres à venir.

Dr. Adnan Abou Amer, expert dans les affaires sionistes, commente les propos du vice-ministre israélien, en disant que le front intérieur israélien est déjà un front de combat pour ce qui est de Gaza, du Golan ou du Sud du Liban. Cependant, ce front n’est pas encore tout à fait prêt. Depuis quatre ans, l’Entité sioniste se prépare à un affrontement à venir, et effectue plusieurs manœuvres, sans arriver à être tout à fait prête quant à son front intérieur.

Toutefois, Abou Amer ne croit pas en une nouvelle guerre imminente, comme le dit le vice-premier ministre israélien.

Le maillon faible

Pour sa part, l’analyste politique Naji Al-Batta croit que le point faible de l’Entité sioniste reste la démographie. L’immigration vers « Israël » est faible. Le taux de naissance est lui aussi faible. Toucher le front intérieur signifie toucher les immigrants venant vers la Palestine. « Les différents gouvernements israéliens font tout pour que le front intérieur soit solide ; une telle solidité permettra une nouvelle vague d’immigrés. »

Toute nouvelle guerre touchera le front intérieur israélien au même niveau que le front militaire. Mais le premier n’est prêt qu’à 40%, dit l’analyste. Il faut construire beaucoup de nouveaux refuges.

En effet, l’Entité sioniste est menacée par les missiles balistiques iraniens. Il y aussi le Hezbollah qui possède des missiles qui pourront atteindre Tel-Aviv. Le mouvement de la résistance islamique Hamas a également développé ses roquettes.

Par ailleurs, les guerres à venir seront des guerres de missiles qui percent la terre à une profondeur minimum de dix mètres. Il souligne que le front intérieur israélien est le maillon faible de la société israélienne, vérifié après les guerres du Liban et de la bande de Gaza.

Al-Batta ne croit pas qu’ »Israël » entamera une nouvelle guerre. « Israël » avait été atteinte dans sa profondeur durant la deuxième guerre du Liban. Le gouvernement a alors confié au ministre de la sécurité la responsabilité de la protection du front intérieur. Mais les discussions ne sont pas terminées sur celui qui portera vraiment cette responsabilité. Ces discussions porteront atteinte de façon remarquable à la capacité de l’armée israélienne dans tout nouvel affrontement.

Disons enfin que l’Entité sioniste se montre comme un missile nucléaire, mais à l’intérieur, elle est hésitante, peureuse, affolée de toutes les frappes qui pourront atteindre pour la première fois sa profondeur stratégique et menacer son existence.

Le Centre Palestinien d’Information – © 2010

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s