Qui est donc ce fameux clebs britannique ?


jeudi 25 mars 2010 – 16h:16

Gilad Atzmon

Des responsables israéliens gouvernementaux et parlementaires ont sévèrement critiqué l’intention du gouvernement britannique d’expulser un ‘diplomate’ israélien ‘sans le nommer’, en réponse à l’utilisation de ses passeports dans l’assassinat, à Dubaï, du Combattant pour la Liberté du Hamas, Mahmoud al-Mabhouh.

Le parlementaire à la Knesset Aryeh Eldad (du parti de l’Union nationale) ne fait pas montre de beaucoup de respect envers les Britanniques, qu’il compare à des chiens : « Je pense que les Britanniques se comportent de manière hypocrite et je ne veux pas offenser les chiens, à ce propos, car certains chiens sont on ne peut plus loyaux », a-t-il déclaré à la chaîne Sky News.

Un autre député à la Knesset, Michael Ben-Ari, est allé encore un peu plus loin : « Si, les Britanniques sont sans doute des chiens, sauf que ça n’est pas à nous qu’ils sont fidèles, mais bien plutôt à un système antisémite… » Ces deux parlementaires sionistes, Eldad et Ben-Ari, semblent tomber d’accord sur le fait que les Britanniques sont des clebs, mais ils sont, quelque part, froissés par la déloyauté de leurs fidèles compagnons envers l’Etat juif. L’on peut se demander pour quelle raison les Israéliens attendent de leurs « clébards british » qu’ils soient fidèles ? La réponse est simple : parce que les hommes (et les quelques femmes) politiques britanniques leur sont extrêmement « fidèles » et ce, depuis belle lurette.

suite