Débat contradictoire?


A propos de l’affaire du débat sur l’extrême droite avorté à l’ULB l’autre soir, quand Caroline Fourest s’est fait interrompre par des énergumènes criant « burqa bla-bla! », beaucoup de choses ont été dites, dont le principal est qu’on fait le jeu de ses adversaires politiques en leur appliquant un bâillon qu’ils peuvent ensuite brandir en criant à la censure. Parmi les arguments des partisans de cette interruption peu amène du débat figure en bonne place le fait que de débat il n’y avait puisque c’était en fait un monologue de Fourest à qui la soupe était servilement servie par Guy Haarscher. Ce n’est pas faux mais c’est en même temps un argument de bien mauvaise foi: combien de fois n’assiste-t-on pas à des débats réduits à des échanges complices entre amis? C’est presque la règle! Ceux qui critiquent Israël (par exemple, hein!) réunissent un plateau où tout le monde critique Israël. Et ceux qui défendent ce même Etat font de même de leur côté. C’est regrettable mais ainsi. Ou bien les organisateurs tiennent à ne donner qu’une facette des choses ou bien (plus rarement) ils ont échoué à trouver de vrais adversaires politiques prêts à exposer leurs arguments et à en discuter sereinement. C’est triste mais c’est comme cela.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s