ATTAC cinéma : ROUTE IRISH


EN PRÉLUDE À SON DOUZIÈME FESTIVAL

 

Le Cinéma d’ATTAC

vous invite

au Botanique

le jeudi 16 février à 20 heures

pour la projection exceptionnelle

du dernier film de

Ken Loach

 

 

ROUTE IRISH

Phénomène massif, singulièrement méconnu, mais qui a fait les gros titres en Grande-Bretagne et aux États-Unis : la privatisation de la guerre. «Une manière pour les gouvernements de se débarrasser du sale boulot», selon Ken Loach.

En Irak, ils ont été près de 160.000 –employés par les Américains de Halliburton, de BlackWater, de Titan, ou les Anglais d’Armor– qui ont découpé le pays comme un gâteau. Souvent d’anciens soldats des Forces spéciales, passés dans le privé pour gagner plus d’argent. Leur tâche, parmi d’autres : sécuriser les déplacements des convois officiels, dans des zones à haut risque, comme cette route Irish, qui relie l’aéroport de Bagdad à la capitale irakienne. Les bavures y deviennent vite innombrables : dès qu’un taxi irakien s’approche un peu trop, on tire à vue.

Loach enquête sur l’un de ces «accidents» qui va, par ricochets, coûter la vie à un mercenaire contractuel. Les investigations sont menées par le meilleur ami du défunt, lui-même ancien soldat «privé», qui finit par menacer tout l’édifice. L’enjeu est évident, émotionnel, mémoriel. Le réalisateur anglais met à nu un complexe militaro-financier qui travaille comme une mafia. «Une guerre cachée, où plus personne n’est responsable». Elle se déploie en Irak, en Afghanistan, au Darfour. Mais, pour Loach, c’est aussi une façon de dévoiler une Angleterre en péril –à laquelle tous les pays voisins pourraient finir par ressembler : «Notre système de santé, nos prisons, nos bibliothèques, même nos camions de pompiers…: on assiste à une privatisation de toute notre société»

Route Irish n’est pas une oeuvre de plus sur l’Irak, mais un manifeste passionnant doublé d’une plongée vertigineuse dans la guerre moderne, avec ses agents de protection privés, ces contractuels, ces contractors que les Irakiens appelaient «les cow-boys», parce qu’ils bénéficiaient sur le sol irakien d’une immunité absolument totale –par le biais de l’ordonnance 17.

__________

LE BOTANIQUE

236 rue Royale

ROUTE IRISH

Grande-Bretagne  2011 /  Durée 109 minutes  / Prix d’entrée 5 euros (sauf les Article 27)

ATTAC-Bruxelles 1  

16 avenue Nouvelle, 1040 Bruxelles  /  bxl1@attac.be  /  http://bxl.attac.be  /  GSM 0494 808 854

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles,

du Service de l’Education permanente (Direction générale de la Culture) et de la COCOF

 

 

 

 

LES PROGRAMMES DU FESTIVAL DU CINÉMA D’ATTAC SERONT Á DISPOSITION.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s