Caricatures, sketches : l’art syrien suit le rythme de la révolution


Marie Kostrz | Journaliste Rue89

La révolution syrienne, c’est beaucoup de violence, de sang versé et d’inquiétudes quant à l’avenir du pays, mais pas seulement. Le soulèvement populaire s’accompagne aussi de transformations positives de la société : en témoigne le renouveau de l’art depuis mars 2011.

Ce constat est partagé par nombre d’artistes du pays. Plus libre, l’art y est aussi devenu plus accessible. Internet, vecteur majeur de la révolution, en est en grande partie responsable. Grâce à lui, chansons, photographies, sketches et petits films peuvent être partagés avec le plus grand nombre.

Mohamad Omran est plasticien et utilise sa production artistique pour exprimer son engagement dans la révolution. Il explique qu’avec le soulèvement populaire, les supports artistiques utilisés ont changé, afin que l’art soit visible par tous :

« L’important est de partager ce que je créée, c’est ma manière de m’engager. Avant, je faisais essentiellement des sculptures, mais aujourd’hui, je publie régulièrement des dessins sur Facebook. Il est évident que cela est plus facile de toucher davantage de personnes avec un dessin qu’une statue. »

article complet ici

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s